2021 : l’année la plus difficile

Photo Argentique par Louise / Backstages shooting Asanade

Ce blog, je l’ai clairement délaissé, comme de nombreuses choses cette année. Un an sans poster, c’est long et en même temps je n’ai pas vu le temps passer. Hors de question de faire une année blanche, je dresse ainsi un rapide bilan de 2021 : L’année la plus difficile de toute ma vie, mais à la fois la plus belle.

Commençons par 2020, j’ai fait le choix de quitter mon poste dans le marketing digital pour lancer mes propres projets. Ce fut l’une des décisions les plus difficiles à prendre, envahie par la peur, dans un contexte sanitaire incertain, cela m’aura fallu quelques nuits blanches.

La suite se passe en 2021, l’année du lancement, l’année où j’ai créé ma société. Après avoir été autoentrepreneure plusieurs années, j’ai enfin créé ma structure pour regrouper mes différentes activités liées à l’enseignement du yoga, à ma création de contenu, mais surtout pour pouvoir lancer sereinement Asanade. Vous avez loupé le lancement d’Asanade, voici une vidéo pour vous mettre à jour 👇

VLOG LANCEMENT PROJET

Lancer Asanade aura été le challenge plus fou de toute ma vie.

Lancer Asanade aura été le challenge plus fou de toute ma vie, et sans doute le plus difficile, moralement, psychologiquement, physiquement, à tel point que j’ai complètement délaissé la course à pied, et bien d’autres activités qui me tenaient à coeur. Mon année 2021 aura été entièrement consacrée à ma pratique du yoga, son enseignement et Asanade. 2021 a été la mise en place des fondements de ma société. En ce dernier jour de l’année, je me rends compte que j’ai réellement sous-estimé le fait d’avoir plusieurs activités. Rien n’est vraiment impossible, j’ai toujours été « drivée » par la phrase « Quand on veut, on peut », et j’y crois toujours autant, mais souvent au détriment de sa forme physique. L’entrepreneuriat est une merveilleuse aventure, qui j’en suis certaine est faite pour moi depuis le début, mais j’ai fait le choix du salariat. Enfin, je n’ai pas fait de choix, je n’ai même jamais un jour imaginé créer ma société. Il m’a été très difficile de quitter ce schéma « classique ». Et c’est de ça dont je voulais vous parler ce dernier jour de l’année 2021.

Je n’ai jamais mis sur un piédestal l’entrepreneuriat.

Je n’ai jamais mis sur un piédestal l’entrepreneuriat, je n’ai jamais rêvé d’être à mon compte, j’ai toujours rêvé de stabilité… Dans les faits, j’ai aimé mes études, mes stages, mes premières expériences professionnelles, toujours dans des secteurs regroupant tout ce que j’aimais : le digital, la mode, la beauté, mais très vite, je me suis ennuyée. Pour m’épanouir professionnellement, j’avais besoin d’avoir « un à-côté », cet « à-côté », a été le blog, puis il y a eu mes challenges courses à pied, puis la formation de yoga… Où tout a commencé, c’est à la fin de ma formation que j’ai eu le déclic, j’ai eu envie de créer ma marque de vêtements de yoga, suite à un constat personnel. J’ai ainsi travaillé en sous-marin sur le projet d’Asanade, pendant 2 ans. Au fond, je n’étais absolument pas certaine de réussir un jour à quitter mon travail pour me lancer 100% à compte. La force des choses a fait que j’ai fini par quitter mon travail. Taux de stress intérieur : MAXIMAL. J’admire toutes les personnes qui se lancent sans se poser de questions. Ce ne fut pas mon cas.

L’engouement de l’entrepreneuriat.

On est dans une ère où l’entrepreneuriat a le vent en poulpe, dans une ère où l’on met en avant les succès, à tel point qu’on en oublie presque que se lancer dans l’entrepreneuriat c’est un chemin long et laborieux où la patience et la persévérance sont maîtres. Notre monde ultra connecté, nous fait souvent oublier l’essence même des choses. Tout va trop vite, à en vouloir toujours plus. Pourtant ce monde ultra-connecté, j’y suis depuis longtemps, j’ai toujours été, plus ou moins, présente sur la toile et les réseaux sociaux. N’oublions pas que j’ai créé mon premier site Internet en 2002. J’ai évolué avec Internet et ses outils, néanmoins, aujourd’hui j’ai parfois du mal à me reconnaître dans ce qui se fait (la vieillesse?). Beaucoup de superficialit, dont je me sens vraiment éloignée. Pourtant, je suis convaincue que nos outils digitaux sont tout autant formidables. Je vais m’attarder sur cet aspect, sur ce qui fait de ces outils quelque chose de formidable en continuant de raisonner avec le coeur.

On se retrouve en 2022.

Blogger m’a manqué, partager sur les réseaux également, je le faisais mais de façon trop irrégulière. Pourtant l’envie est là, je compte bien reprendre pour vous parler d’entrepreneuriat, de mes coups de coeur, de yoga, de personnalités inspirantes… Bref, il me tarde de vous retrouver en 2022. Je suis convaincue que le blogging n’est pas mort.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emoticons Smile Grin Surprised Cool Mad Wink Cry Crazy Exercise Tongue Out Laughing Tears Kiss Kiss Love Love Tears smug mask silent scream angry heart

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?