Disney Run : Semi-Marathon

Dimanche 22 septembre, je me suis élancée sur un énième semi-marathon, mais pas n’importe lequel… Celui de Disneyland Paris, typiquement le genre de course qui m’intriguait. Alors quand Honest m’a proposé d’y participer j’ai dit « oui » sans hésiter, c’était la parfaite occasion de me remettre dans le bain de la course à pied tout en m’amusant. Depuis début septembre, j’ai entamé une préparation pour un nouveau marathon, histoire de prendre ma revanche sur le marathon de Paris 2019 que je n’ai pas pu courir (cf. article). Ce semi-marathon de Disney tombait donc à pic, et cerise sur la gâteau : ma copine Margot était de la partie, programme parfait non ?

Depuis avril dernier, autrement dit depuis mon forfait sur le Marathon de Paris, je n’ai pas fait grand chose… Si ce n’est me reposer pour revenir en forme dès que possible. Reprise entamée depuis mon retour de vacances, fin août, mais en douceur ! Un mois après la reprise, me voilà de retour pour un nouveau semi-marathon. Ça peut paraître beaucoup 21 kilomètres, mais ça ne me fait pas peur : je connais cette distance que je sais désormais bien la gérer.

L’objectif premier de cette course ? Voir comment réagit mon corps sur une longue distance.

Je vous amène avec moi durant cet article sur le CR de mon immersion à Disney et de la course. Pour ceux qui préfèrent, j’ai également tourné un vlog à retrouver juste ci-dessous ou directement sur ma Chaîne Youtube.

L’arrivée à Disney

Nous sommes arrivés la veille avec Damien, mon copain, histoire de dormir aux portes du parc et de pouvoir être directement sur place pour prendre le départ. Pour vous donner une idée, le départ du semi-marathon était à 7h, ce qui veut dire un réveil vers 5h maximum. Ça pique !

Arrivés vers 18h, la soirée est passée à une vitesse folle. Nous avons fait le check-in à l’hôtel, déposé nos affaires dans la chambre avant d’avaler un plat de pâtes et de filer au lit. C’était vraiment confortable de pouvoir être sur place pour prendre le départ de cette course. Comme nous habitons dans l’ouest parisien (et donc à l’opposé de Disneyland Paris), il nous aurait été compliqué de prendre la route le jour J, ou du moins ça aurait été une toute autre organisation.

Le Jour J-

Le réveil et l’avant course

Réveil à 5h… Honnêtement, même si nous nous sommes couchés vers 22h/22h30, je ne vous cache que ce fut difficile de se réveiller si tôt. J’avais préparé toutes mes affaires la veille et heureusement. J’avais prévu d’aller prendre un petit déjeuner, mais celui-ci ouvrant à 5h et ayant rendez-vous avec Margot à 5h45, je n’ai pas eu le courage de me lever plus tôt !

Je retrouve comme prévu Margot à 5h45, elle est 3 chambres plus loin que la nôtre. Quand je la retrouve, elle est avec sa famille et sa meilleure amie, et encore en train de peaufiner sa coiffure et son make up de folie. C’est tellement cool de pouvoir faire la course avec une véritable fan de Disney, ses déguisement m’impressionnent toujours !

Avant de prendre le départ, nous avons retrouvé quelques happy runners venus sur Paris pour la course. Même si je n’ai pas eu trop de le temps de parler avec eux, j’ai trouvé ça vraiment hyper chouette de pouvoir se retrouver et faire une petite photo. Aussi, j’ai eu le temps de prendre une petite barre de céréales au Starbucks pour prendre quelques forces avant le départ. Histoire de ne pas partir le ventre vide. Il y a tout de même plus de 21 kilomètres à parcourir.

Vers 6h20, nous nous dirigeons vers les SAS avec Margot. Nous avons une belle opportunité toutes les deux car nous sommes dans le SAS invités. Il y a peu de monde, on peut s’échauffer tranquillement sans être les uns sur les autres, et surtout nous allons prendre le départ en même temps que les Élites.

La course

Le départ est exceptionnel, non seulement c’est la première fois que je prends le départ d’une course en pleine nuit mais en plus de ça il y a une superbe ambiance ! Il y a quelque chose de vraiment différent de toutes les autres courses que j’ai pu faire, c’est une autre à Disneyland Paris. Il y a quelque chose de si spécial et si particulier de courir dans ces grands espaces vides que sont les Parcs de Disneyland Paris la nuit, c’est calme et reposant.

Ça bouche un peu au départ, puis au fur et à mesure des mètres nous nous dispersons. Dès les premiers kilomètres, nous apercevons des personnages. On prend le temps de s’arrêter avec Margot, pas pour faire la queue et avoir notre photo « privée » mais simplement pour faire une petite photo de loin et filmer quelques instants. C’est la première fois que je prends le temps sur une course, c’est vraiment agréable.

Les kilomètres passent, le jour se lève, les encouragements du personnel du parc s’enchaînent, les personnages aussi, le château brille de mille feux. Avec Margot on alterne les kilomètres de course et les photos.

Niveau allure, je suis plutôt bien et nous sommes à 5′ au kilomètre environ. Ça me fait un peu peur car en ce moment en sortie je suis plutôt aux alentours de 6′ voire 6’30 au kilomètre, je n’arrive pas à avancer, j’ai vite les jambes très très lourdes. Et comme nous sommes encore au début de la course… L’ambiance et Margot me boostent clairement !

Vers le 7/8ème kilomètre, on commence à quitter le parc et à être sur de grandes routes. J’appréhende un peu de quitter cette magie de Disney, et que ce soit « long » mais finalement même s’il n’y avait pas de personnages en dehors du parc, l’ambiance était là et nous ne nous sommes pas du tout ennuyées.

Vers le 14ème kilomètre, niveau allure, je commence petit à petit à m’essouffler, et les jambes répondent de moins en moins. Je finis par laisser filer Margot un peu devant… Finalement, ce petit amour de runneuse m’attend à chaque ravitaillement

Parlons-en des ravitaillements ! Je n’ai jamais vu autant de ravitaillements lors d’une course : tous les 2/3 kilomètres, rien de vraiment varié mais disons que c’est plutôt rassurant. De l’eau, de la boisson énergisante et une barre de céréales. Ça manque un peu de fruits tout ça (Mon truc durant les courses ce sont les « oranges »).

Vers le 16ème kilomètre, c’est le retour sur les Terres de Disneyland, et donc des personnages. Nous passons dans Disney Village avant de rentrer dans le Parc Studio où se trouve la ligne d’arrivée. Il y a vraiment une folle ambiance, et beaucoup plus de monde ! Nous passons devant la famille de Margot, on s’arrête faire quelques petites photos souvenir ! Je n’apercevrai pas Damien, mais au 19ème kilomètre, j’entends mon nom ! Ma cousine, Emmanuelle est là, il était prévu qu’elle nous rejoigne pour passer la journée dans le parc ensuite. Je suis si contente de la voir !

Les 2 derniers kilomètres me paraissent si longs… Nous arrivons dans le Parc Studio et il nous reste encore plus d’un kilomètre et demi alors que l’arrivée se passe au pied de la Tour de la Terreur. Finalement, on fera plusieurs petits détours et cercles avant de passer cette ligne.

L’arrivée ? Un peu déçue je l’avoue, aucune ambiance ! Je m’attendais à quelque chose d’un plus « whouaou » et pas du tout… Limite, je me suis vraiment demandée si nous avions bien passé cette ligne. Margot m’a dit que c’était parce que nous étions dans les premiers arrivants et que l’ambiance était donc un peu moins « folle » car nous étions encore trop peu. Alors je m’attache à cette idée. Si jamais vous avez aussi fait la course ! Partagez-moi votre arrivée !

BILAN

Ce Semi-Marathon restera une chouette course. Je ne suis pas une accro à l’univers Disney mais j’ai tout même beaucoup aimé l’ambiance. Ça change des courses. Alors si vous êtes un fan de Disney, et que vous aimez courir, cette course est pour vous !

Niveau sensations, je me suis vraiment bien sentie même si les jambes étaient un peu lourdes à la fin et ça me réconforte sur cette nouvelle préparation marathon. Je vous prépare un post dessus d’ailleurs.

À SAVOIR

Le weekend de la Disney Run c’est 3 courses : un 5 km le vendredi, un 10km le samedi, et le semi-marathon le dimanche. Vous avez aussi la possibilité de faire des challenges : Challenge 31 (10km + Semi-Marathon), ou le Challenge 36 (5km + 10km + Semi-Marathon).

Et vous, avez-vous déjà fait un format de la Disney Run ?
Ça vous tenterait ce genre de semi-marathon ?

J’espère que ce petit article vous aura plu, si jamais vous aussi vous avez fait la course, ou un autre format, cette année ou antérieurement n’hésitez pas à me partager vos retours.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emoticons Smile Grin Surprised Cool Mad Wink Cry Crazy Exercise Tongue Out Laughing Tears Kiss Kiss Love Love Tears smug mask silent scream angry heart

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?