CR Les foulées de Vincennes 10km

Premier dossard de l’année 2019. Il ne s’est pas fait attendre, j’avais vraiment envie de prendre le départ d’une nouvelle course, et cette fois pas une trop « grosse » (La dernière étant Marseille-Cassis – CR à lire par ici). Histoire de m’y remettre progressivement dans le cadre de la préparation Marathon. C’est donc avec les 10km des Foulées de Vincennes que je commence l’année.

L’objectif de la course ? Profiter, mais surtout me tester et voir si les sensations sont revenues. J’ai clairement du mal à retrouver ma forme en course à pied depuis mon premier Marathon (Marathon de Paris – CR à relire par ici). À voir donc !

Pourquoi Vincennes ? La course se passe dans le bois que j’adore ! Et surtout, il s’agit d’une course que je n’ai jamais faite et qui a un lieu un weekend où je suis disponible. Pourquoi s’en priver donc <,

Pour information, il y a deux formats de 10km sur les Foulées de Vincennes : le format compétition qui a lieu à 9h et le format loisir qui a lieu 2 heures plus tard à 11h. Je me suis inscrite au format Loisir (Sommeil précieux du weekend bonjour !).
La différence entre les deux : le premier est une course qualificative, la seconde non. Les SAS de départ annoncés sont également différents :  Les premiers SAS sur le format compétition étant Élites, -35minutes, alors que sur le loisir le premier SAS est -50min. Si je n’avais pas eu le retour d’expérience de mon amie d’athlétisme Céline, avec qui j’ai fait la course, je me serais très certainement inscrite sur le format compétition (quand bien même l’aspect qualitatif m’importe). Sur le format Loisir, sachez que ça court plutôt bien ! Information intéressante à savoir si vous projetez de mettre cette course sur votre liste l’année prochaine.

LE PARCOURS

JOUR J

Réveil tranquille le dimanche matin 3 février aux alentours de 8h. C’est rare de pouvoir dormir aussi longtemps un jour de course et j’en suis bien contente ! Ce même jour, ce sont les rayons de soleil qui me réveillent. Les derniers jours à Paris ont été plutôt grisonnants, pourtant ce matin il fait un temps magnifique. Je croise fort les doigts pour que le temps reste aussi toute la matinée.

Je passe récupérer Céline avec qui je prendrai le départ de la course. Nous avons la pêche et une sacrée motivation, c’est fou comme la météo peut changer votre humeur avant une course. Céline est top, elle me rappelle les mots de notre coach d’athlétisme : ce matin, aucun objectif, le réel objectif c’est le Marathon. Alors, aujourd’hui, on profite !

Nous arrivons vers 10h sur Vincennes, et il y a une sacrée foule ! Les coureurs du format compétition se promènent tous avec leurs médailles, les coureurs du format loisir arrivent doucement et s’échauffent. Bonne ambiance. Finalement, il y a tellement de monde que l’attente jusqu’au départ passe à une folle allure. On a tout juste eu le temps de s’échauffer et de regarder un peu la course des enfants, qu’il faut déjà que l’on se dirige vers le SAS de départ puisqu’il est déjà 10h45 !

Le soleil est toujours là, et il fait plutôt chaud. Je suis bien trop couverte, et je regrette de ne pas avoir troqué mon bandeau pour couvrir mes oreilles du froid contre une casquette !

Départ : Folle ambiance pour le départ, le speaker est en forme et il y a de la musique ! J’ai adoré ce départ malgré le monde, je mets d’ailleurs énormément de temps à trouver mon rythme. 

Kilomètre 1 : J’ai la motivation, j’essaie de courir mais il y a beaucoup de monde lors des premiers mètres, c’est donc plutôt difficile de circuler. Finalement, ça se disperse et vers la fin de ce premier kilomètre je trouve un meilleur rythme.

Kilomètres 2-3 : Je maintiens plus ou moins le rythme, le parcours semble inégal puisque quelques virages et « épingles » viennent rythmer le tout. Il faut être vigilant.

Kilomètres 4-5 : Mes jambes commencent à être de plus en plus lourdes, je sens clairement les 17 kilomètres de la veille (c’était ma sortie longue). J’ai trouvé un rythme plus ou moins réguliers, mais je ne suis pas au top je l’avoue. Je galère, et je me demande si je vais réussir à tenir ce rythme jusqu’à la ligne d’arrivée.

Je repense à mon RP sur 10 kilomètres, l’année dernière aux Foulées de Clichy…. Et je me dis que ma forme est bien loin. Sans rancune, je garde l’objectif en tête : le Marathon. Oui, parce que là si j’ai déjà du mal à avoir la forme sur 10 kilomètre à cette allure, qu’est-ce que cela donnera sur un Marathon (l’allure de 5’08 n’est pas si loin de mon allure marathon aux alentours de 5’20).

Kilomètres 6-7 : Ma copine Céline me rattrape, on fait quelques mètres ensemble, je vais essayer de me caler sur son rythme mais finalement je n’arrive pas à la suivre. Elle a la forme ! Je tente de m’accrocher en vain puis je finis par abandonner aux alentours du 7ème kilomètres car je suis toute essoufflée dès que j’accélère le rythme.

Kilomètres 8-9 : Je ne vais pas vous cacher, la fin est longue. Il s’agit en plus de deux boucles plus ou moins similaires. J’attends le 9ème kilomètre avec impatience (je l’ai repéré vers le 4ème kilomètre car on passe au même endroit), et il me paraît très long à rejoindre cette fois.

Dernier kilomètre : Hop, une fois passée ce 9ème, je me dis que le plus difficile est fait, mais finalement ce dernier kilomètre est un vrai labyrinthe il faut s’accrocher et surtout regarder où l’on court. Il y a plein de virages !

L’arrivée se passe à la Mairie de Vincennes, c’est hyper sympa, il y a du monde ! Je repère plusieurs mètres avant l’arche d’arrivée et tente un sprint final… mais NON ce ne sera pas pour cette fois !

Je ne passerai pas la ligne d’arrivée en moins de 50 minutes, mais en 50’20. Sans regrets, ce fut une belle course. Céline me retrouve peu de temps après mon arrivée, elle a réalisé son RP, je suis tellement contente pour elle !

BILAN

C’est une course que je ne peux que vous recommander si vous cherchez un 10 kilomètres à faire en région parisienne. J’ai adoré même si le parcours est tout même exigent.

Maintenant, fini les 10 kilomètres avant le Marathon. Trop frustrant de faire cette distance lorsqu’on s’entraîne pour un marathon.

Et vous, avez-vous déjà fait les Foulées de Vincennes ?
Quel est votre dernier 10km ou le prochain ?

2 Commentaires

  1. 19 février 2019 /

    La course a l’air sympa, je regarderai peut-être pour la faire l’année prochaine !
    Je suis d’accord que ce n’est pas évident de caser un 10 km en prépa marathon… Comme le dirait mon coach « il ne faut pas se tromper d’objectif » ;) En gros pas de soucis pour participer mais ne pas oublier que la prépa est pour le marathon et qu’il ne faut donc pas s’attendre à faire une perf de dingue sur 10. De mon côté je ferai certainement les 10 km d’Amiens dans 15 jours. J’ai un peu peu peur d’être déçue comme toi, mais vu que mon RP est bien vieux il y a peut-être moyen de le faire tomber quand même… A suivre :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emoticons Smile Grin Surprised Cool Mad Wink Cry Crazy Exercise Tongue Out Laughing Tears Kiss Kiss Love Love Tears smug mask silent scream angry heart

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?