Préparation Marathon de Paris – Semaine 3 & 4

Nous y revoilà deux semaines plus tard. Le Marathon de Paris est dans moins de deux mois, deux mois, plus que quelques semaines de préparation donc. Cela va passer vite c’est certain, d’autant plus que j’ai plein de défis sportifs entre temps. D’ailleurs, j’ai réussi à caler un Semi Marathon dans ma préparation : le Semi Marathon de Brescia en Italie, qui a lieu le 10 mars (une semaine avant l’éco-trail de Paris). Je suis vraiment contente, c’est l’occasion de découvrir également une nouvelle destination.

Lors de mes deux premières semaines de préparation, je vous confiais que je souhaitais  y aller progressivement pour ne pas me blesser et mieux appréhender la suite. Ces deux dernières semaines se sont donc poursuivies dans le même état d’esprit. Aussi, j’ai du m’accrocher face à un emploi du temps chargé, beaucoup de travail, plein de projets personnels, un passage chez l’ostéopathe qui nécessite ainsi du repos et surtout un départ à l’autre bout du monde à anticiper, préparer et qui a lieu sur la fin de la 4ème semaine. 

Bref, vous l’aurez compris je ne m’ennuie pas. Tout ça pour vous montrer que c’est possible de suivre une préparation Marathon en continuant de vivre, mais que cela demande une certaine organisation, et surtout on n’en parle pas assez mais cela demande un gros travail sur soi de déculpabilisation.

Parlons-en de cette déculpabilisation du sportif. Nous sommes tous différents, mais une chose est certaine quand on prépare réellement une course, nous avons beau dire qu’il faut apprendre à lâcher prise, se détacher, néanmoins c’est un réel travail. Je ne vais pas vous mentir, mais lorsque je prépare une course, je suis une bonne élève qui aime suivre à la lettre son planning. Ce sont les seules périodes durant lesquelles j’arrive à me lever à l’aube, avant d’aller travailler, et faire une sortie longue à 6h du matin. Dans mon entourage, on me parle du « mental », mais honnêtement c’est ma conscience, et ma réelle prise de conscience de l’objectif à atteindre qui me pousse à courir.

C’est bien certes, ça pousse, ça motive, on va plus loin, mais je pense réellement qu’il faut s’en détacher car on peut vite tomber dans une spirale malsaine et néfaste pour notre corps. Écouter davantage mon corps et prendre en compte mon train de vie est hyper important, et c’est ce que j’ai « tenté » de faire sur ces deux semaines sans CULPABILISER.

SEMAINE 3

Je commence cette 3ème semaine assez fatiguée car j’enchaîne ma première séance d’athlétisme de la semaine le lundi, soit le lendemain des Foulées de Vincennes, et surtout après 3 jours de running non-stop ! Habituellement, je ne vais pas à l’athlétisme le lendemain d’une course, mais pas en période de préparation car ces courses font elles aussi partie intégrante de ma préparation. Néanmoins, séance ajustée pour ne pas se blesser, sous les conseils de notre coach. Ma séance de fractionnés devient un 2x15min à allure Marathon. C’était hyper agréable (et pas si évident finalement !).

Ce fut d’ailleurs ma seule séance d’athlétisme de la semaine car je n’ai pas pu me rendre à la séance du mercredi. Néanmoins, j’ai réussi à faire mes 4 séance de la séance et c’est le principal, je suis vraiment satisfaite.

TOTAL : 4 sorties et 45 kilomètres accumulés.

1 séance de fractionnés

1 sortie simple

1 sortie longue avec le Happy Running Crew sur Paris (17km)

1 sortie simple de 12km

Activités complémentaires : Yoga Vinyasa à la maison

Note pour la suite de la préparation : Continuer le yoga et intégrer une séance de yin yoga qui permet de détendre les muscles.

État d’esprit : Je suis vraiment contente de cette semaine, j’ai réussi à tenir malgré mon emploi du temps chargé, et je me sens plutôt en forme ! Doucement mais sûrement.

SEMAINE 4 

Ce fut une semaine plutôt complexe et courte de 5 jours, car départ pour le Mexique durant le weekend. Il a donc fallu que j’adapte donc ma semaine, et que j’accepte de ne pas pouvoir suivre mon plan comme il se doit. Au fond, je me dis que c’est également l’occasion de me reposer. Je ne suis pas athlète professionnelle, je n’ai pas un emploi du temps qui me permet de me dédier à 100% à la course à pied, donc quand je n’ai pas le temps de suivre tout mon plan, je préfère me reposer plutôt que d’en faire trop avec mes « à côté ». Trouver un juste milieu est vraiment nécessaire, et surtout le plus important est de s’écouter.

Ce fut donc une semaine TRÈS light de 2 sorties seulement, j’avais prévu d’en faire une 3ème malheureusement après ma deuxième sortie de la semaine mes douleurs à la jambe gauche sont réapparues, j’ai immédiatement filée chez l’ostéopathe. Qui dit ostéopathie dit repos de 48h… La fin de la semaine étant le voyage au Mexique. Je n’ai pas pu en faire davantage.

TOTAL : 2 sorties et 22 kilomètres accumulés.

1 séance de fractionnés

1 sortie longue

Activités complémentaires : Yoga Vinyasa

Note pour la suite de la préparation : Relativiser sur la préparation et ne pas sur-mener mon corps. Ne pas négliger les étirements pour éviter que les douleurs à la jambe réapparaissant et surtout continuer le yoga.

État d’esprit : Le retour de mes douleurs à la jambe gauche m’ont vraiment angoissé… Le Marathon se rapproche chaque jour un peu plus, et cela m’angoisse. Finalement, ce séjour au Mexique tombe pique, je vais pouvoir penser à autre chose durant quelques jours et prendre un peu de recul.

 

La préparation se poursuit, mais ma forme est encore incertaine… Je vous donne rendez-vous très vite sur la suite de ma préparation. Croisez-les doigts pour que tout rentre dans l’ordre.

Et vous, comment se passent vos préparations de course ?

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emoticons Smile Grin Surprised Cool Mad Wink Cry Crazy Exercise Tongue Out Laughing Tears Kiss Kiss Love Love Tears smug mask silent scream angry heart

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?